La cuisine, Côté Cours… de récréation

L’école de cuisine du restaurant étoilé le Saint-James à Bouliac accueille aussi les enfants. On joue dans la cour des grands.

©patricia-mariniIci la cuisine c’est du sérieux : on fait ses premiers pas avec Célia Girard, le sous-chef de l’étoilé Nicolas Maggie. Cela n’a pas l’air pour autant d’impressionner les six toqués en herbe, trois filles trois garçons de 9 à 10 ans, qui participent au cours de ce mercredi après-midi, dans la spacieuse et lumineuse école de cuisine du Saint-James à Bouliac.
Première étape : lavage des mains avant d’enfiler chacun un tablier aux couleurs de l’école. Tous se juchent ensuite sur des tabourets devant une planche à découper. Le thème du jour ? deux cakes sucrés et un salé. « J’essaie en effet de glisser systématiquement une recette salée pour les inciter à goûter des légumes », indique la jeune femme aux manettes de Côté Cours depuis 4 ans.
Pas de temps mort. Sans se départir de son sourire, elle distribue les rôles avec fermeté. Justine pèse les ingrédients, Marie et Emma cassent les œufs et zestent le citron. Les garçons se relaient pour mélanger la pâte. En deux temps, trois mouvements, le moule est beurré et le premier cake prêt à être enfourné. Ces cours de deux heures, qui prévoient également le goûter, nécessitent une gestion rigoureuse du temps. Il est tout aussi indispensable de conserver l’attention des enfants, qui ont vite tendance à se disperser.

Trucs et astuces
©patricia-mariniLe chef en profite pour leur expliquer quelques termes culinaires et leur apprendre certains gestes, comme utiliser une poche à douille. Le cake marbré, mi-vanille mi-chocolat, suscite l’enthousiasme : les apprentis cuisiniers s’arrachent le plat pour récurer le fond de pâte. Un enthousiasme qui retombe quand Célia annonce la recette suivante : un cake à la carotte. Alexis l’avoue à mi-voix : il n’aime pas la carotte. Une remarque à laquelle elle est habituée et qui ne semble pas la décontenancer. « C’est souvent ceux qui me disent aimer le moins qui en mangent le plus ! » Chacun son tour, on épluche et on râpe une carotte, en écoutant les consignes pour ne pas s’abîmer les doigts. Il s’agit d’être vigilant et la jeune femme garde l’œil sur tout. Avant le goûter, il reste encore un peu de temps pour réaliser quelques décorations avec les citrons et les carottes, la petite touche finale. Enfin, voilà le moment tant attendu. Les enfants se précipitent autour de la grande table ronde pour déguster leurs préparations. Ils repartiront avec ces recettes simples. « L’idée est en effet qu’ils puissent les reproduire seuls à la maison », conclut la maîtresse des lieux, qui les voit se régaler, avec plaisir.

Pratique
« Drôles de Chefs » 30 € par enfant, de 7 à 17 ans (maximum 12 enfants). Le mercredi de 15 h à 17 h. Pizzas, quiches, verrines, crumbles, muffins, le thème varie tous les mercredis avec une recette salée et deux sucrées.
Privatisation anniversaire (de 6 à 12 enfants). 40 € par enfant. Le mercredi de 15 h à 17 h. Avec le cours et la dégustation sont inclus boissons, bonbons et gâteau d’anniversaire.
Côté Cours, école de cuisine du Saint-James : 3 place Camille Hostein 33270 Bouliac
T. +33 (0)5 57 97 06 00.

 

Bon plan
le Café de l’Espérance, une annexe du Saint-James style ancien bistrot, est une adresse particulièrement adaptée aux familles. Le menu enfant à 12 € comprend en effet un buffet d’entrées et de desserts. De quoi convaincre les bambins les plus difficiles.
Share Button
Suivez-moi suivez-moi