Le conte est bon

Dossier Jeux d'ici réalisé pour Sud-Ouest le Mag (30 novembre 2013)

Benoît forget voue une passion sans limite aux livres pour enfants et aux jeux de société. Il a réuni les deux objets de son affection dans une collection de jeux inspirée des contes.

C’est à l’aube de la quarantaine que ce mordu de jeux a décidé de laisser tomber son emploi au Centre de traitement de l’alerte des sapeurs-pompiers de la Vienne pour vivre de sa passion. Après un passage chez l’éditeur de jeux poitevin Libellud, qui lui a permis d’apprendre les ficelles du métier, il décide, à l’occasion d’un rapprochement familial, de sauter le pas. Il crée en 2012 la maison d’édition de jeux Purple Brain Creations depuis son domicile de Camblanes-et-Meynac en Gironde. Une décision prise en connaissance de cause. Critique de jeu pour des magazines spécialisés et juré pour le Festival ludique international de Parthenay, il a perçu tout le potentiel de ce marché en pleine croissance. « Une conséquence de la crise, juge-t-il, car jouer en famille revient aujourd’hui moins cher que d’aller au cinéma ».

Amuser enfants et parents

Sa rencontre avec Laurent Pouchain, qui lui propose le principe du jeu Les Trois Petits Cochons, fait le reste. Un jeu comme un livre, c’est en effet une subtile alchimie entre un auteur (le concepteur), un illustrateur et un éditeur. À charge pour ce dernier d’en assurer la mise en œuvre et la fabrication. « Un bon jeu doit être esthétique, considère Benoît. Pour cette collection inspirée des contes, je tenais à ce que la boîte ressemble à un livre. Mais il est vraiment réussi quand il permet aux enfants de s’amuser et aux parents de ne pas s’ennuyer ». Un coup de maître donc pour ce coup d’essai puisque Les Trois Petits Cochons sont sortis simultanément en France, aux Etats-Unis et en Italie. Deux autres jeux sont prêts dans la même collection : Baba Yaga, un conte issu du folklore russe et Le Lièvre et la Tortue qui introduira un système de paris. L’éditeur n’entend pas en rester là. Il estime que l’on peut encore renouveler le genre en sollicitant chez l’enfant d’autres compétences. À condition de bien connaître ce qui existe. Ce grand enfant finit par nous montrer où il cache les centaines de jeux dont il a patiemment décortiqué la mécanique. Cela fait des années qu’il passe plusieurs heures par semaine autour d’un plateau.

Share Button
Suivez-moi suivez-moi