La guitare qui vous démange

article paru dans Le Mag (Sud-Ouest) du samedi 31 janvier 2015

Luthier et professeur de guitare, Jean-Raphaël Guillaumie, installé à Bordeaux, accompagne les passionnés dans la fabrication de leur instrument. Une expérience incomparable.

Dans une ruelle du quartier de la Rousselle, une grande porte rouge cache à la vue des non-initiés l’atelier de Jean-Raphaël Guillaumie. Pas besoin de vitrine pour ce luthier installé depuis septembre dernier à Bordeaux car sa renommée l’a en quelque sorte précédé. Et pour cause. Il détient sur la mezzanine située au-dessus de son atelier un véritable trésor pour les collectionneurs et les amateurs éclairés. Une vingtaine de guitares électriques et acoustiques, passées dans nombre de mains d’artistes, y sont suspendues, dans l’attente d’un acquéreur. Elles lui valent des contacts avec des acheteurs comme des vendeurs de partout en France. On y trouve également ses propres créations reconnaissables au logo en argent incrusté dans le manche, pour lesquelles il a été récompensé par un prix des métiers d’art en 2012.

Des instruments uniques

Cet ancien moniteur d’équitation en centre équestre devenu ingénieur du son a pourtant mis du temps à trouver sa voie. Ce n’est qu’en 2008 qu’il a démarré son activité de luthier, après avoir exercé de multiples métiers. S’il a toujours joué de cet instrument —il a été un temps musicien professionnel—, c’est en réparant les guitares des copains qu’il s’est découvert cette vocation. Il réunit aujourd’hui l’ensemble de ses passions dans cet atelier où il entretient,fabrique des guitares et donne des cours particuliers aux adultes. Il aide également les amateurs qui le souhaitent à fabriquer leur propre guitare. Pendant quatre à six mois, à raison de deux à trois heures par semaine on s’immergera dans l’odeur du bois pour donner naissance progressivement à un instrument dont on aura créé le son en choisissant ,avec le plus grand soin, les essences, la forme et le manche. « Une expérience incomparable pour ceux qui acceptent cet investissement en temps comme en argent, juge le luthier, avec un résultat sans commune mesure avec des versions standardisées ». Un processus de création qui, aux premiers pincements de corde, tire généralement quelques larmes aux heureux propriétaires.

luthier-jean-raphael-1 guillaumie©patricia marini-1

 

Atelier Guitare & Lutherie

11 rue du Muguet
33000 BORDEAUX

 

Share Button
Suivez-moi suivez-moi